Un conte peut en cacher un autre

Print Friendly, PDF & Email
  UN CONTE PEUT EN CACHER UN AUTRE À partir de 7 ans
Animation – Jakob Schuh, Jan Lachauer – Grande-Bretagne – 2016 – 1h01 – VF
Réinventer les contes avec humour et intelligence.
Un loup conte comment l’amitié de Blanche-Neige et du Chaperon Rouge fut fatale pour sa famille et comment Cendrillon préféra l’amour de son voisin Jack (et le Haricot magique) à celui du prince.
Pistes pédagogiques : Adaptation de contes et réinterprétation moderne, le merveilleux, l’étrange
En savoir plus…
On trouve des contrevérités dans les contes pour enfants et le loup tient à rétablir l’exactitude des faits. À la baby-sitter des enfants de madame Rouge, il affirme qu’il n’a pas mangé le petit Chaperon rouge. La preuve, la gamine a été vue en manteau de fourrure de loup avec un sac en cuir de porc rempli d’or, sur un champ de courses, avec sept anciens jockeys et son amie Blanche-Neige, celle-là même qui a dérobé le miroir bavard capable de révéler à l’avance le résultat des courses ! Et ce n’est pas lui, le loup, qui a fait passer de vie à trépas le cochon-banquier spéculateur.

Il ne faudrait pas croire que toutes les petites filles sont aimables et douces, que tous les princes des contes sont attentionnés : il en est qui sont coupeurs de tête ! Et toutes les princesses ne rêvent pas d’épouser un prince ! Cendrillon a fondé une famille avec un faiseur de confitures qui avait troqué les feuilles d’or d’un haricot magique en échange d’une bicoque. Non, un loup affamé n’est pas un ogre : il arrive même qu’il endorme les enfants en leur racontant des contes à sa façon !

Étoile d’or de la meilleure voix masculine pour Philippe Resimont dans le rôle du Loup au 12e festival Voix d’étoiles de Port Leucate.

Public à partir de 7 ans

Ils ont fait le film

Jakob Schuh est né à Munich en 1976. Il commence des études de dramaturgie puis, de 1996 à 2003, étudie à l’Académie du Film du Bade-Wurtemberg dans la section réalisation/animation, où il devient professeur en 2004. Il est l’un des fondateurs du studio d’animation allemand Studio Soi (2003). En tant que réalisateur et designer graphique, il participe depuis 1995 à de nombreux films d’animation. Il a également travaillé en tant que caricaturiste et illustrateur pour le Süddeutsche Zeitung, l’un des trois plus grands quotidiens allemands.

Filmographie :

Réalisateur de Torvald et le Tannenbaum 2005

Réalisateur de Angel à pied 2007

Réalisateur de Ernst à l’automne 2007

Réalisateur et coscénariste de Le Gruffalo 2009(nominé aux Oscars, primé aux BAFTA et au Festival International du film d’animation d’Annecy).

Jan Lachauer est né à Munich en 1983. Il étudie entre 2006 et 2011 à l’Académie du Film du Bade-Wurtemberg ainsi qu’à l’école des Gobelins. Il vit et travaille actuellement à Berlin.

Filmographie :

Réalisateur de La sorcière dans les airs 2012 (nominé aux Oscars, primé aux BAFTA et au Festival International du film d’animation d’Annecy).

Réalisateur de Courts aux oscars 2014
Coscénariste, réalisateur et monteur du film
Un Conte peut en cacher un autre 2016.

Contributeur au scénario de certains épisodes de la série télévisée Un Conte peut en cacher un autre.

[collapse]
Ils en parlent

  • http://www.kinoscript.com/un-conte-peut-en-cacher-un-autre-jakob-schuh-jan-lachauer/

  • « Après Charlie et la Chocolaterie , une nouvelle adaptation d’un livre de Roald Dahl par les producteurs du  Gruffalo  et Monsieur Bout-de-Bois ! Un joyau d’animation. C’est tendre, ludique et bourré de trouvailles visuelles. A montrer d’urgence aux plus jeunes ». (Studio Cinélive).

  • « Forts d’un univers visuel très riche et de personnages hauts en couleur, ces contes revisités sont un véritable régal ! » (aVoir-aLire.com)

  • « | Genre : Relecture subversive.

Après un petit coup de barre Monsieur Bout-de-Bois, en 2015, Magic Light Pictures revient en pleine forme avec cette adaptation animée d’un livre de Roald Dahl. Pour l’occasion, le studio britannique a réuni deux artisans de ses précédents succès : Jakob Schuh (Le Gruffalo, 2009) et Jan Lachauer (La Sorcière dans les airs, 2012). Le film, à l’animation 3D soignée – voir la fourrure touffue du Grand Méchant Loup -, est une réjouissante relecture de contes divisée en deux parties, qui fait voler en éclats les codes du genre. S’y télescopent, entre autres, Les Trois Petits ­Cochons et Blanche-Neige, puis Cendrillon et Jack et le Haricot magique. Le tout dans un univers de film noir : le canidé avec imper et feutre façon Bogart, le Petit Chaperon rouge en femme fatale. La meilleure scène est une conversation, dans le fond d’un bar sombre, entre une baby-sitter à l’ancienne, représentante de la version édulcorée et officielle des récits populaires, et le loup, tenant de leur côté obscur. La narration, habilement déconstruite, joue sur la mise en abyme, comme lorsque le prédateur finit par remplacer la vieille femme auprès des gamins, devenant un narrateur subversif, ne cachant rien de la férocité du monde. Belle manière, en somme, de mettre en lumière le sens caché des histoires pour enfants, et leur noirceur. »(Nicolas Didier- Télérama)

[collapse]
Bande Annonce et vidéos

[collapse]

Les commentaires sont fermés