Anima Bella

ANIMA BELLA
Drame – Dario Albertini – Italie – 2022 – 1h35 – VOST – À partir de 15 ans

Espérer, se battre, tomber, se relever, recommencer…

Gioia a 18 ans. Elle vit avec son père dans un petit village des montagnes où elle
travaille comme bergère.
Rayonnante et généreuse, elle travaille beaucoup.
Un jour, sa vie est bouleversée par un événement tragique qui la mènera loin de chez
elle, dans une ville qu’elle ne connaît pas, pour aider son père, victime d’addiction.
Pistes pédagogiques : les addictions, la souffrance et le combat des enfants d’un parent
(ou de proches) malade d’addiction, le contraste ville/campagne.

Synopsis

Gioia a 18 ans. Elle vit avec son père dans un petit village des montagnes du Latium où elle travaille comme bergère. Elle vit avec son père veuf et se démène pour les faire vivre et le sortir de son addiction au jeu. Rayonnante et généreuse, elle prend soin de sa communauté en collectant et livrant chaque jour quelques litres d’eau thermale provenant de la source “miraculeuse”, bien connue pour ses propriétés thérapeutiques. Un jour, sa vie est bouleversée par un événement tragique qui la mènera loin de chez elle, dans une ville proche de Rome, Civitavecchia, qu’elle ne connaît pas, pour aider son père.

Ils ont fait le film

Le réalisateur Dario Albertini. Dossier de presse, page 5. https://le-pacte.com/france/film/anima-bella
Né en 1974 à Rome, Dario Albertini débute sa carrière en tant que photographe, avant de devenir cinéaste documentaire, supervisant toutes les dimensions de la réalisation : le scénario, l’image, le son et la musique. SLOT – LE INTERMITTENTI LUCI DI FRANCO, son premier documentaire, décrit la vie de Franco, un joueur compulsif ayant développé une forte addiction aux machines à sous et aux jeux d’argent. Le film a reçu le Prix D.E.R du meilleur documentaire italien, le prix Adriano Asti du meilleur documentaire, le prix Cinemadocumentario et le prix Marcellino De Baggis. Dans LA REPUBBLICA DEI RAGAZZI, Dario Albertini décrit la création d’un refuge dédié aux orphelins, qui se transforme rapidement en une petite république. Le documentaire raconte l’histoire de ce lieu, de sa genèse à nos jours, s’intéressant également à son évolution contemporaine – le refuge s’étant transformé en une organisation régulée de familles d’accueil. Le film a reçu le prix 400 coups au Vittorio Vénétie Film Festival et le prix Cinéma Fedic. Avec INCONTRI AL MERCATO, auréolé des prix Franco Basaglia et prix ITFF, Dario Albertini s’intéresse à la vie de trois protagonistes dont le quotidien s’organise autour du fonctionnement d’un marché local. IL FIGLIO, MANUEL produit par Angelo Barbagallo pour Bibi Films avec Timvision, est son premier long métrage. Ce film nous livre l’histoire d’un jeune homme, Manuel, quittant le foyer d’accueil dans lequel il a grandi. IL FIGLIO, MANUEL est basé sur l’expérience d’Albertini alors qu’il réalisait le documentaire LA REPUBBLICA DEI RAGAZZI. En 2022, sort son deuxième long métrage, Anima Bella.

Ils en parlent

Le réalisateur : Dossier de presse, page 4 https://le-pacte.com/france/film/anima-bella
En 2010, j’ai tourné SLOT – LE INTERMITTENTI LUCI DI FRANCO, un documentaire dans lequel je racontais l’addiction aux jeux d’un homme. Le personnage était entouré de sa famille et de ses amis. Avec ANIMA BELLA, j’aborde à nouveau ce thème, mais d’un point de vue inverse : celui des proches (ici sa fille, Gioia) qui souffrent indirectement de la pathologie du joueur. Gioia est une jeune bergère de 18 ans ; elle voit sa vie bouleversée quand elle découvre que son père Bruno est un joueur compulsif. Gioia va alors devoir faire des choix difficiles qui l’obligent à se confronter à l’hostilité de la communauté qui l’entoure. ANIMA BELLA est la suite d’un voyage commencé avec le film précédent, IL FIGLIO, MANUEL. Dans ce nouveau projet, nous avons mis l’accent sur l’inversion du rapport parent-enfant : c’est la fille qui va prendre soin de son père. Ce film est probablement le deuxième d’une trilogie idéale qui raconte la découverte de la vie adulte. Lieu de tournage Comme dans IL FIGLIO, MANUEL et mes précédents documentaires, l’histoire se déroule à Civitavecchia dans la région du Latium, ville portuaire proche de Rome. Depuis plusieurs années, je mène un projet d’analyse territoriale dans le but de découvrir combien d’histoires différentes peuvent coexister en un seul et même lieu. J’ai débuté en 1997 par la photo Points de vue depuis un conteneur, j’ai continué par de la vidéo et des documentaires, et aujourd’hui avec la fiction. Dans cette région, le paysage bucolique laisse très vite place à une affreuse architecture industrielle. La ferme où Gioia garde son troupeau de moutons devait autrefois devenir un complexe de luxe, planté au milieu de la campagne, symbole de la vague de spéculation immobilière locale de la fin des années 1980. Les sources thermales « Miracolosa » sont situées à quelques centaines de mètres des anciens thermes taurins de Trajan, vestiges de l’Empire Romain. Il représente un lieu de rencontre important pour la communauté. Un lieu hors du temps, ouvert à tous. Enfin, ces sources sont célèbres pour les propriétés thérapeutiques de son eau

Documents et pistes pédagogiques

Les commentaires sont fermés.