Aide au transport 2018

  Aide au transport 2018 : Demande (303,1 KiB, 221 hits)

Inquiétudes

Après un 27ème festival qui, en dépassant les 30 500 spectateurs, s’est classé au troisième rang des entrées de toutes les éditions des  Enfants du Cinéma, nous devrions être rassérénés sur la pertinence d’une manifestation lancée il y a bientôt 30 ans, pourtant trois inquiétudes nous traversent l’esprit. La première concerne la subvention que nous touchons du Conseil Départemental. En effet, des bruits persistants courent sur la volonté de l’instance départementale, devant une situation financière très préoccupante, de baisser pour l’année 2018 drastiquement − voire de supprimer − les aides apportées aux communes, aux associations, aux clubs sportifs, etc. Nos comptes le prouvent : il nous serait très difficile, si tel était le cas, de rogner sur telle ou telle dépense, car elles sont toutes utiles. Cependant, nous avons déjà décidé de resserrer pour cette 28ème édition le nombre d’invités et de supprimer, cette fois définitivement, la parution des carnets du festival. Même s’ils étaient très favorablement accueillis, car apportant un plus d’information, nous parions que l’édition de cette plaquette, que notre site internet et que les lettres électroniques du festival combleront le vide qu’ils ne manqueront pas de laisser.

La deuxième est la situation préoccupante, toujours pas tranchée au moment de l’écriture de cet édito, de nos amis du cinéma Le Manège de Givet. La mairie de Givet souhaite une nouvelle convention avec eux, qui leur enlèverait l’organisation des spectacles dits « vivants », et nous savons que cette amputation – néfaste – conduirait à leur retrait complet de cette structure, dont ils assurent le succès depuis sa création. Ce serait un rude coup pour la culture dans les Ardennes, donc pour les Enfants du Cinéma puisque Le Manège, association qui siège au conseil d’administration des Enfants du Cinéma et dont les responsables sont parmi les plus actifs de nos membres, accueille chaque année entre 1 500 et 2 500 spectateurs pendant notre festival. Espérons que lorsque nous diffuserons cet édito en janvier, nos craintes concernant l’avenir du Manège auront été levées.

La troisième est liée aux nouvelles dispositions sécuritaires qui semblent se mettre en place, concernant le nombre d’accompagnateurs pour les sorties d’élèves. Ils devraient être plus nombreux. Ce qui ne posera pas de gros problèmes pour les écoles primaires où des parents peuvent se mobiliser, mais qui risque d’être très problématique pour les collèges et surtout pour les lycées. Un exemple récent à Charleville-Mézières nous a alertés sur ce point.

À l’heure où en Arabie Saoudite les salles de cinéma vont rouvrir après 35 ans d’interdiction, il serait paradoxal que celles de France soient moins fréquentées sous la menace de terroristes, dont nous ne minimisons pas le pouvoir de nuisance, mais contre lesquels nous affirmons sereinement qu’ils ne doivent pas nous empêcher de vivre pleinement une vie culturellement riche. Sinon, leur barbarie triompherait !

Le bureau des Enfants du Cinéma.

  Plaquette du 28ème festival : (3,7 MiB, 1 180 hits)