LES OISEAUX DE PASSAGE

Print Friendly, PDF & Email
 les-oiseaux-de-passage A partir de 9 ans
Aventure – Olivier Ringer – Belgique, France – 2015 – 1h24 – VF
Encore petite fille et déjà mère…
Cathie et Margaux, deux petites filles belges, se démènent pour conduire au paradis des oiseaux un bébé canard. Celui-ci a pris Margaux, clouée sur un fauteuil roulant, pour sa mère !
 Le jour de ses dix ans, Cathy, fille de parents divorcés, reçoit de son père, quelque peu original, un œuf et une couveuse électrique, ainsi que l’injonction d’être absolument présente lors de l’éclosion du futur caneton, qui la considérera alors comme sa mère…
Mais, c’est sa meilleure amie, Margaux, qui assiste à cette naissance et devient ainsi la « maman » naturelle du nouvel arrivé. Or, Margaux est atteinte de myopathie et ne peut s’occuper pleinement du caneton, que ses parents s’ingénient à éloigner d’elle.
Margaux et Cathie décident alors de sauver leur « enfant » et s’enfuient avec lui pour le mettre en lieu sûr. Déterminées à réussir, elles enchaînent les actions et les rencontres alors que leurs parents – sauf le père de Cathy qui les approuve pleinement – et des policiers se lancent à leur recherche, avec un bonheur plutôt inégal !
Olivier Ringer, qui avait fait l’unanimité dans notre festival en 2013 avec le très beau « À pas de loup », a réussi avec son complice et scénariste de frère, Yves, un conte initiatique plus vrai que nature. Cette formule est d’Alain Lorfèvre, du journal La Libre Belgique, qui précise : Moins médiatisés que les frères Dardenne, Olivier et Yves Ringer excellent dans des films d’aventure ancrés dans la réalité du jeune public – qui les plébiscite.« Les oiseaux de passage » a reçu plus de 25 prix dans près de 20 pays !
Dont le Prix du Public « Paris Mômes » au 11e Festival International du Film pour Enfants de Paris « Mon Premier Festival » (France, 2015)
Et l’ECFA AWARD 2016 du Meilleur Film pour Enfants attribué par l’EUROPEAN CHILDREN’S FILM ASSOCIATION

Ils ont fait le film

Olivier Ringer est né à Bruxelles en 1961.

Il a été l’assistant de directeurs de la photographie réputés : Claude Agostini, Jean Basal et Henri Alekan. Il a aussi « appris » la mise en scène en côtoyant des réalisateurs dont Jean-Baptiste Mondino, Claude Sautet et Francis Veber.

Il a écrit et réalisé :

  • des courts métrages de fiction. L’un, Haute pression, en 1987, a obtenu le Grand Prix au festival du film fantastique d’Avoriaz et la même année le Grand prix du festival du film fantastique de Paris. Des vidéo-clips avec Bernard Lavilliers, Patricia Kass, Elsa, Midnight Oil, Flint.
  • des films institutionnels
  • de nombreux sketches pour Les Guignols de l’Info

Il réalise son premier film, Pom le poulain, sorti en France le 14 février 2007. Dans ce film, le rôle principal est tenu par Richard Bohringer. Cette comédie dramatique a été tournée dans les Ardennes belges.

Son second film, À pas de loup, dans lequel Olivier Ringer joue aux côtés de sa femme et de leur fille, Wynona, a remporté un vif succès au cours de notre 23e festival, en 2013. Ce qui n’est pas étonnant lorsqu’on sait qu’il avait reçu à Berlin, l’année précédente le prix de l’ECFA AWARD, Meilleur film européen, Euroepan Children’s Film Association ! Projeté dans plus de 80 festivals dans le monde entier, À pas de loup a reçu plus de 20 récompenses.

Le troisième long métrage d’Olivier Ringer, Les oiseaux de passage, marche sur les traces de son précédent film. En effet, il a obtenu aussi le prix de l’ECFA AWARD, Meilleur film européen, Euroepan Children’s Film Association et plus de 25 prix dans les festivals internationaux.

Yves Ringer est né 5 ans après son frère, en 1966.

Auteur de deux livres, « Bruxelles au calme » et « Bruxelles au calme 2 », il est aussi dessinateur humoristique dans plusieurs journaux belges : Ciné télé Revue, l’événement, Le Moniteur automobile, Le Soir…

Dès les débuts de réalisateur de longs métrages d’Olivier, il devient son coscénariste et producteur.

En 2010, il crée avec Olivier une maison de production, Ring Prod, qu’ils présentent ainsi : « Ring Prod a la volonté de développer et de produire des films de long métrage tout en accordant une grande importance à la qualité technique et artistique de ces œuvres.

Ring Prod est dirigée par deux de ses membres fondateurs Yves Ringer et Olivier Ringer qui sont à l’origine des projets mis en développement et en production avec comme ligne éditoriale prioritaire un choix de scenarii ayant une véritable réflexion sur notre rapport au monde et aux autres.

Les histoires véhiculées par les films produits par Ring Prod doivent s’inscrire dans un contexte faisant appel à nos référents culturels communs tout en étant vecteur de réflexions et d’émotions sur le monde qui nous entoure. »

Léa Warny

Olivier nous a vivement suggéré que cette jeune fille atteinte de myopathie et qui joue le rôle de Margaux soit marraine avec lui de cette 27e édition.

L’explication nous en est donnée par Alain Lorfèvre critique de cinéma à La Libre Belgique : Pour « Les oiseaux de passage », le déclic fut l’amitié entre la fille cadette d’Olivier et Margaux, une enfant atteinte de la myopathie. « Cette maladie provoquait une dégénérescence physique, explique le réalisateur. Margaux perdait d’année en année sa mobilité et ses facultés de communication. Pourtant, elle a toujours gardé une joie de vivre extraordinaire. Durant les anniversaires ou les fêtes de classe, c’était celle qui exprimait le plus fortement sa joie, son bonheur d’être là. A la rentrée, elle était toujours la plus heureuse de sa classe à l’idée de revoir ses amis, ses condisciples. »

À partir de là, Yves et Olivier Ringer ont forgé l’histoire de Margaux et Cathy. Pas question, pour autant de réaliser un film « sur » le handicap. « Nous ne voulions pas traiter la chose sous un angle misérabiliste ou apitoyé. On a essayé de traiter le personnage de Margaux avant tout comme une personne et une jeune fille qui va au bout d’une envie » , souligne Yves.

Bruno Alexiu, compositeur de musique, collabore pour la troisième fois, après Tom le poulain et À pas de loup, à un film d’Olivier Ringer.

Pour en savoir davantage :

http://www.bruno-alexiu.com/compositeur.html

http://www.bruno-alexiu.com/parcours.html

http://www.cezame-fle.com/detail_compositeur_film.php?id_compositeur=110

Photo 1. De gauche à droite, Olivier Ringer, sa fille Wyona, et son frère Yves. Ils viennent de recevoir à Berlin leur premier ECFA Award, meilleur film européen pour enfants, European Children’s Film Association, 2012. En 2012, ils en recevront un deuxième pour Les oiseaux de passage !

Photo 2 : À droite Léa Warny (Margaux) qui nourrit avec Clarisse Djurovski (Cathy) leur bébé-canard…

[collapse]
Ils en parlent

INUTILE DE CHERCHER SUR ALLOCINÉ DES CRITIQUES !

Faute d’avoir pu rétribuer une attachée de presse, la « petite » maison de distribution n’a pu attirer l’œil des critiques français sur ce film. Nous en sommes désolés et révoltés !

Les professionnels et Les oiseaux de passage

Deux longues analyses qui comparent les frères Ringer à de célèbres et talentueux confrères

La Libre Belgique

Une analyse du film par Alain Lorfèvre qui pense, comme nous d’ailleurs qu’Olivier et Yves Ringer sont les Dardenne du cinéma pour enfants

http://www.lalibre.be/culture/cinema/les-oiseaux-de-passage-deux-filles-et-un-canard-5519517a35707e3e943512f7

Les oiseaux de passage, le nouveau film d’Olivier Ringer, est une réussite formelle aux accents bressonniens. ♥♥♥♥

(http://www.cinemaniak.net/les-oiseaux-de-passage/)

Les oiseaux de passage, très souvent récompensé

La Berlinale 2016

Lorsque les frères Ringer reçoivent, après À pas de loup, pour la deuxième fois dans le cadre de la Berlinale, le Grand Prix du meilleur film européen pour enfants par l’Association européenne du cinéma pour l’enfance et la jeunesse (ECFA) : sup http://www.lalibre.be/culture/cinema/un-film-belge-prime-a-berlin-56bf8ffe3570b1fc111ec1a7

Après l’obtention du Prix du Meilleur Long Métrage au Festival International du film pour Enfants de Montréal.

Louis Danvers écrit : Un récit d’aventures et d’apprentissage, dont les jeunes héroïnes ne seront pas les seules à tirer les enseignements… Sensible, mais jamais mièvre, rebelle et solidaire, ouvert sur le rêve d’envol par-delà crises familiales et handicap, Les oiseux de passage est une réussite. Un joli film sur l’enfance, loin des sentiers battus !

La réaction de La Libre Belgique :

http://www.lalibre.be/culture/cinema/le-film-belge-les-oiseaux-de-passage-prime-au-festival-du-film-pour-enfants-de-montreal-54ff2bd43570c8b952876c0a

Un avis d’exploitant

Studio cinémas (7 salles au centre de Tours)

Cette histoire simple, naturaliste, apporte un regard riche d’enseignements sur le handicap, la surprotection des parents, le besoin de liberté et d’autonomie des enfants. Elle rassure les enfants qui découvrent que Cathy, et Margaux malgré son handicap, sont capables d’assumer leurs besoins vitaux.

L’avis de cineuropa, site belge, qui se présente comme un « site consacré à tous les aspects du cinéma européen » : Les oiseaux de passage, aussi bien sur la forme que sur le fond, est un film pour enfants réaliste, fait assez rare pour être noté. Ici, point d’effets spéciaux ou de magie, mais plutôt des enfants qui se créent leur propre aventure, et des parents qui découvrent qu’il y a plusieurs façons d’être parents. Un film familial sur le désir de normalité, le besoin d’autonomie, la famille, l’amitié, et la responsabilité.

Quelques avis de spectateurs/spectatrices

Recensés dans le dossier de présentation du film http://www.aquascope.be/LODP-dossier-presentation.pdf

Une spectatrice canadienne (Cinema Clock Canada)

C’est un très beau récit sur l’enfance et le passage vers l’autonomie. Très touchant avec des moments cocasses pour nous sortir de la souffrance de ces deux héroïnes. Film pour tous.

Trois avis sur cinenews

Un chef d’œuvre ! Ce film est une douce alliance de joie, de pleurs mais surtout de rire ! Tout en restant sérieux dans son sujet, nous avons ce mélange d’émotions dignes d’un film à primer. (Astorya)

Réussite parfaite. Sensible, profond, intelligent. Vrai ! une belle leçon de vie à voir par TOUS. (Marie Jeanne Poupard)

Un moment de pur bonheur… Attendrissant, émouvant, plein de sensibilité… un film à voir en famille ! (Nat2015)

Canard boiteux. Le film ne manque pas de courage et génère la sympathie, il se vautre dans un bonsentimalisme qui l’invalide cruellement. (DickAutoMe). http://www.vodkaster.com/films/les-oiseaux-de-passage/1291601

[collapse]
Bande Annonce et vidéos

[collapse]
Documents à télécharger et pistes pédagogiques

Le dossier de présentation http://www.aquascope.be/LODP-dossier-presentation.pdf

Un dossier pédagogique – toujours excellent – réalisé par Anne Verdier pour le centre culturel des Grignoux (Liège) peut-être dès à présent commandé à l’adresse contact@lesenfantsducinema.fr.

Il compte 16 pages et coûte 4 €, qu’il faudra envoyer à Enfants du Cinéma, 19 avenue de Montcy-Notre-Dame, 08000 Charleville-Mézières et les frais de port vous seront offerts. Il sera aussi en vente au point festival dans le hall du Metropolis.

Son sommaire :

  • Présentation
  • Échanger les premières impressions
  • Un drôle de cadeau. Prolongement : cadeau surprise ?
  • Une confrontation entre adultes et enfants. Prolongement : le canard et Margaux.
  • Un film plein d’émotions
  • Désobéir ? Prolongement : pourquoi, c’est interdit ?
  • Exprimer ses sentiments.

Pour en découvrir un extrait : http://www.grignoux.be/dossiers-pedagogiques-409

Un film tourné en grand partie non loin des Ardennes françaises, à l’aquascope de Virelles, près de Chimay : http://www.aquascope.be/

La liste impressionnante des prix qui ont récompensé Les oiseux de passage :

  • ECFA AWARD, Meilleur Film Européen pour Enfants, European Children’s Film Association, 2016

  • Grand-Prix du Jury International, Festival international du film pour enfants de Montréal, 2015

  • Grand-Prix du Jury International, Festival International du Film pour Enfants de Zlin, République Tchèque, 2015

  • Prix ECFA, Festival International du Film pour Enfants de Zlin, République Tchèque, 2015

  • Prix Spécial du Jury, Giffoni Experience, Italie, 2015

  • Grand-Prix du Jury International, Festival International du Film pour Enfants de Tokyo « Kineko“, Japon, 2015

  • Prix Spécial du Jury International, Festival International du Film pour Enfants de Copenhague « Buster », Danemark, 2015

  • Prix “Carrousel du long métrage coup de cœur du public“, Festival International du Cinéma Jeunesse, Rimouski, Canada, 2015

  • Prix Spécial « MDR » du Jury International, Festival International du Film pour Enfants de Chemnitz « Schlingel », Allemagne, 2015

  • Prix Spécial ECFA, Festival International du Film pour Enfants de Chemnitz « Schlingel », Allemagne, 2015

  • Prix du Public « Paris Mômes », Mon Premier Festival, Paris, France, 2015

  • Premier Prix du Jury Adulte, Festival International du Film pour Enfants de Chicago, USA, 2015

  • Prix ECFA, Festival International du Film pour Enfants de Bucarest « KINOdiseea“, Roumanie, 2015

  • Prix CIFEJ, Festival International du Film pour Enfants de Pyrgos « Olympia », Grèce, 2015

  • Prix du Meilleur Film, Festival International du Film pour Enfants de New Delhi « Smile“, Inde, 2015

  • Prix de la Meilleure Histoire, Festival International du Film pour Enfants de New Delhi « Smile“, Inde, 2015

  • Grand-Prix Best Feature, Festival International du Film pour Enfants de New-York, USA, 2016

  • Prix du Meilleur Film, BUFF Festival International du Film pour Enfants, Malmö, Suède, 2016

  • Prix du Meilleur Film, Festival International du Film pour Enfants de Taiwan, 2016

  • Prix du Meilleur Scénario, Festival International du Film pour Enfants et Adolescents “Dreamfest », Bucarest, Roumanie, 2016

  • Prix du Meilleur Film, Festival International du Film pour Enfants “Verdens Beste », Tromso, Norvège, 2016

  • Prix du meilleur scénario, Festival International D-Cinema, Skip City , Japon, 2016

Extrait de https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Ringer

On trouve aussi en cliquant sur ce lien les récompenses tout aussi nombreuses et prestigieuses qu’avait récoltées À pas de loup.

[collapse]

Les commentaires sont fermés